Veuillez patienter...
/
https://clarolineconnect.univ-lyon1.fr/
/
/themes/lyon-1/bootstrap.css?v=1565332b7e3629f8285fbb08cf99f3d8
fr_FR
Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Pour éviter tout fonctionnement indésirable, veuillez utiliser une version récente d'un navigateur majeur. (http://browsehappy.com). Internet Explorer est supporté à partir de la version 11.
En cours de chargement...

M2 B3S  Biostatistique, Biomathématique, Bioinformatique et Santé 

B3S 2017-2018 avec numéros pour UEs.pdf         

SCHEMA-TYPE DU NOUVEAU PARCOURS SITE WEB B3S MSP SCHEMA TYPE HABILITATION 2016-2020.pdf

Responsables : Pr Pascal ROY et Pr Delphine MAUCORT-BOULCH

 

Pr Pascal ROY Pr Delphine MAUCORT-BOULCH
Université Claude Bernard Lyon 1
LBBE UMR CNRS 5558
DBMSE, Equipe Biostatistiques Santé
Service de Biostatistique-Bioinformatique des Hospices Civils de Lyon
162 avenue Lacassagne 69003 Lyon
69495 Pierre-Bénite
Tél : 00 33 (0) 4 72 11 57 57
Université Claude Bernard Lyon 1
LBBE UMR CNRS 5558
DBMSE, Equipe Biostatistiques Santé
Service de Biostatistique-Bioinformatique des Hospices Civils de Lyon
CHLS-165 chemin du Grand Revoyet, Bt 4D
69495 Pierre-Bénite
Tél : 00 33 (0) 4 78 86 57 64 
   
   
Secrétariat : Michèle CANOVA Secrétariat : Marie-Thé CHAUMEIL
Service de Biostatistique-Bioinformatique des Hospices Civils de Lyon
162 Avenue Lacassagne 69424 Lyon Cedex 03
Tél : 00 33 (0) 4 72 11 51 37
Fax : 00 33 (0) 4 72 11 51 41
Service de Biostatistique-Bioinformatique des Hospices Civils de Lyon
CHLS-165 chemin du Grand Revoyet, Bt 4D - 69495 Pierre-Bénite
Tél : 00 33 (0) 4 78 86 57 75 
Fax : 00 33 (0) 4 78 86 57 74
 
 

Objectifs : Le parcours B3S formera des biostatisticiens pour l'analyse des essais thérapeutiques et des études épidémiologiques dans différents domaines (Le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies infectieuses) et des bioinformaticiens pour l'identification de biomarqueurs associés au diagnostic des maladies, à leur pronostic, et à la réponse thérapeutique. Elle intègrera davantage encore l'analyse statistique des données issues de la biologie moléculaire moderne (analyse différentielle du génome, du transcriptome, du protéome ; identification de marqueurs génétiques de susceptibilité) et des nouvelles techniques d'imagerie médicale pour la réalisation des études et la prise en charge des patients (médecine personnalisée. Cette évolution bénéficiera de la collaboration mise en place entre les universités, les écoles d'ingénieur, et les laboratoires de recherche institutionnels et industriels associés.

 

Déroulement : La formation se déroule sur une année universitaire. Les cours théoriques ont lieu d'octobre à décembre. Le stage, obligatoire, débute dès le mois d'octobre avec la partie bibliographique, et se poursuit à temps plein de janvier à juin pour déboucher sur la rédaction d'un mémoire ou d'un article scientifique. Le stage peut être effectué en équipe d'accueil dans un laboratoire de recherche académique, institutionnel, ou industriel. Les directeurs de recherche sont intégrés dans l'équipe pédagogique pendant la durée de la direction de projet. Le stage fait l'objet d'une soutenance orale publique au mois de juin devant un jury composé d'au moins deux enseignants-chercheurs de l'équipe pédagogique du Master habilités à diriger des recherches et de personnalités extérieures.

 

Conditions d'accès : Sous réserve d'examen du dossier par le Jury d'admission

Secteur Sciences : Titulaire d'un M1 - Santé Publique ou Santé Populations - Approche Mathématiques et Informatique du Vivant – BioSciences - Sciences des Systèmes de Santé, Maîtrise de Sciences Sanitaires et Sociales // ou d'un autre M1 compatible avec B3S - M1 de Biologie, de Mathématique ou d'Informatique après entretien d'orientation avec le jury // Professionnels acceptés par la commission de validation de leurs acquis (VAP–VAE)

Secteur Santé : (médecine, pharmacie, odontologie, école nationale vétérinaire) : Après un M1 de Recherche Biomédicale (double cursus, voir le M1 préconisé) // Eventuellement dans le cadre de l'école de l'INSERM
Ecole Centrale de Lyon (En cohabilitation) en double cursus
Dernière année de l'INSA, de l'ISTIL-EPU ou d'une autre école d'ingénieur - EPFL (partenariat transfrontalier avec la Suisse) - ENS à l'issue d'un M1 BioSciences.
 
Débouchés : Biostatisticiens, Biomathématiciens, Bioinformaticiens
- Recherche et Secteur public : (Université, Hôpitaux, INSERM, CNRS, INRA, INRIA, AFFSA, Collectivités Territoriales), Laboratoires ou services de biostatistique, de bioinformatique, de mathématiques appliquées, de pharmacologie, d'épidémiologie, de génétique, de biologie moléculaire, d'imagerie, sur des postes de chercheurs, enseignant–chercheurs, ingénieurs d'études, ingénieurs de recherche.

- Industrie : (pharmaceutique, agroalimentaire, biotechnologies) : Laboratoires ou départements de biostatistique, de bioinformatique, de pharmacologie et d'évaluation des thérapeutiques, d'épidémiologie, de développement des méthodes diagnostiques, de génomique, de protéomique, auxquels viennent s'ajouter les nouveaux secteurs faisant appel aux développements technologiques dans le secteur de la santé.

 

 

 

 

 

 

 

: