Veuillez patienter...
/
https://clarolineconnect.univ-lyon1.fr/
/
/themes/lyon-1/bootstrap.css?v=3371d7f312bd1ffce4432176f54dff3a
fr_FR
Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Pour éviter tout fonctionnement indésirable, veuillez utiliser une version récente d'un navigateur majeur. (http://browsehappy.com). Internet Explorer est supporté à partir de la version 11.
En cours de chargement...

Les offres de stage destinées aux étudiants du master Biologie de la Peau peuvent être envoyées à Jérôme Lamartine. Les offres seront publiées sur cette page dès leur réception. Les stages de master 2 durent 6 mois sans interruption (début janvier à mi juin 2019) et peuvent être effectués dans une structure de recherche académique ou industrielle, en France ou à l'étranger. En accord avec la réglementation en vigueur, les stages d'une durée de plus de 8 semaines donnent lieu à gratification (au minimum 546 € net par mois).

Offres de stage de M2 pour 2018-2019

Traitement des plaies chroniques (JL Cracowski, INSERM Grenoble)

Désensibilisation par voie épicutanée des allergies alimentaires (L Laoubi/M. Vocanson, CIRI Lyon)

Créations de modèles d'épidermolyse bulleuse par Crispr-cas 9 (N. Holic, ISTEM Evry)

Interaction cellules de mélanomes kératinocytes au cours de la progression tumorale (N. Andrieu, CRCT Toulouse)

- Staphylococcus aureus et dermatite atopique (M. Vocanson, CIRI Lyon)

Rôle du chlore dans la réactivité vasculaire cutanée (N. Picard, LBTI Lyon)

MicroARNs et balance autophagie/senescence dans le vieillissement de la peau (F. Chevalier, LBTI Lyon)

Modèle 3D de dermatite atopique (C. Ianotto, LIEN Brest)

Rôle de PCPE-2 dans la cicatrisation cutanée (C. Moali, LBTI Lyon)

Vaccination trans-cutanée (S. Fournel, CNRS UMR 7199 Strasbourg).

Inflammatory microenvironment in skin cancer (M. Li, IGBMC Strasbourg)

Evaluation d'un nouveau décontaminant cutané à l'aide de modèles murins de peau lésée (A. Danoy, LBTI Lyon)

Etude de l'impact de la pollution digitale sur les propriétés mécaniques de la peau (P. Milani, BioMeca SAS, Lyon)

Rôle de la réponse UPR dans le phénotype de sécrétion des cellules cutanées sénéscentes : impact sur la cancérogénèse (O. Pluquet, CNRS UMR8161, Lille)

Nouveaux mécanismes moléculaires à la base de la fonction barrière de l'épiderme (P. Rousselle, LBTI Lyon)