Please wait...
/
https://clarolineconnect.univ-lyon1.fr/
/
/themes/lyon-1/bootstrap.css?v=3371d7f312bd1ffce4432176f54dff3a
en
It appears that you're using an unsupported web browser. To enjoy a pleasant and bug-free experience, please use a recent version of a major browser (http://browsehappy.com). Internet Explorer is supported from version 11.
Loading...

 

Le service iCAP est mobilisé autour de l'accompagnement, à la fois pédagogique et technique pour la mise en place des examens en ligne à l'université.

Une plateforme Claroline dédiée à l’évaluation a été mise en place. Son architecture, sa configuration et ses fonctionnalités ont été adaptées pour répondre aux exigences de l'évaluation en ligne. Ainsi, seuls les outils d'évaluation sont disponibles pour les enseignants. Côté étudiants, la navigation est simplifiée avec une interface orientée évaluation.

Vous trouverez dans cet espace le dispositif d'accompagnement pour vous aider à mettre en place des examens à distance, décliné à travers 3 scénarios d’évaluation : évaluer en ligne avec un questionnaire / évaluer en ligne avec un rendu / évaluer à l’oral lors d’un entretien (Webex)

Chaque équipe pédagogique est libre d’utiliser l’outil de son choix, et l'équipe iCAP  est mobilisée pour l'accompagner dans les meilleures conditions

    

Pour commencer : 

Après avoir consulté les précautions préalables et les conseils pour limiter la fraude, vous pourrez définir votre stratégie d'évaluation et choisir l'outil adapté à vos besoins pour mettre en place votre évaluation

Besoin d'aide ?

atelier.png Ateliers en ligne et webconférences

support.png  Support / Assistance

 

 

attention.png Prévoir des aménagements d'examens

Les étudiants en situation de handicap sont suivis par la Mission Handicap, qui accompagnent étudiants et enseignants dans leurs apprentissages. Pour les évaluations à distance, il est également nécessaire de prendre en compte et appliquer les mesures retenues pour adapter l'examen : créer une session d'examen dédié avec une durée ou un support adapté, faire intervenir un tiers... 

Plus d'informations sur l'aménagement des examens à distance ici


Précautions préalables

Aller à l'essentiel

Dans cette situation exceptionnelle, il est nécessaire de mettre de côté certains éléments qui ne pourront pas être évalués, ou évalués autrement. Pour faire les bons choix, privilégiez la cohérence de votre évaluation avec vos objectifs d'enseignement, avec ce qui a été réellement enseigné, et avec les compétences indispensables attendues l'année prochaine. Si possible, concertez-vous avec les autres enseignants de l'équipe pédagogique pour décider ce que vous allez évaluer.

Par exemple, en plus de l'évaluation sur les notions disciplinaires elles-mêmes, vous aviez envisagé d'évaluer d'une part la capacité à s'exprimer clairement devant un auditoire et à structurer son discours via une présentation orale et d'autre part la capacité à synthétiser et justifier un point de vue dans un examen sur table. Si l'un de vos collègues avait les mêmes objectifs d'évaluation et prévoyait également ces modalités d'évaluation, il peut être pertinent de se mettre d'accord pour que l'un évalue via une présentation orale et l'autre via un examen en ligne à distance.

Se répartir les responsabilités 

Il est primordial de se coordonner au sein de l'équipe pédagogique pour proposer à l'étudiant des examens en ligne concertés, aussi bien en termes de modalités (dates, type d’évaluation, etc ) que d'outils. En désignant un responsable pour chaque évaluation, l'organisation et le bon déroulement des évaluations en ligne sont simplifiés pour l'enseignant comme pour l'étudiant.

Expliciter les consignes et les critères d'évaluation

La situation actuelle est nouvelle pour la plupart des enseignants, mais c'est bien souvent le cas pour les étudiants également; Ils peuvent être déstabilisés et ne pas percevoir correctement ce qu'on attend d'eux : Il faut donc être encore plus explicite concernant les consignes et les objectifs de votre évaluation : précisions techniques très précises ( sous quel format est envoyé le devoir ? à quelle heure doivent-ils se connecter ? le questionnaire comporte-t-il des points négatifs ?) et précisions pédagogiques  ( leur réponse doit-elle être argumentée ? quel niveau de difficulté est attendu ? etc ) 

De même, il s'agit donc d'être particulièrement explicite sur les critères d’évaluation : comme pour le présentiel, les étudiants doivent savoir sur quel contenu ils vont être évalués ( "ça sera à l'examen?!" ), quelle méthodologie est attendue... Pour cela, vous pouvez notamment leur partager vos critères d'évaluation ou bien une grille critériée. 

Attention à la volumétrie !

Pour veiller à l'équité de tous les étudiants, contrôlez la taille des fichiers que vous échangez, notamment dans le collecticiel.

En effet, les étudiants ne disposent pas tous d'une connexion équivalente et pour certains elle est insuffisante pour manipuler des fichiers volumineux, de plusieurs MO (fichiers vidéos, fichiers avec de nombreuses images).

Si vous demandez aux étudiants de soumettre une production écrite, conseillez leur de compresser leur fichier avant envoi (via .zip). Les fichiers video et image ne se compressent pas via zip. Demandez aux étudiants de fournir des liens http pour les ressources existantes, plutôt que de les déposer à nouveau.
Si vous mettez à disposition des ressources, pensez également à en réduire la taille : Adaptez la résolution des images que vous proposez,  dans un PowerPoint utilisez l'outil de compression d'images ou enregistrez le en pdf...


Pensez à prendre en compte la différence entre les fichiers mis à disposition des étudiants pour téléchargement (download), et les fichiers qu'ils devront vous transmettre(upload). Prenons l'exemple d'un fichier de 10 MO : pour  récupérer un tel fichier il faudra en moyenne 11 s en ADSL contre moins d'1 s via la fibre. Par contre, pour rendre ce même fichier sur la plateforme il faudra en moyenne 1min10s pour un étudiant en ADSL, contre moins de 3 s via la fibre. Si la connexion domestique est partagée entre plusieurs membres du foyer, ces chiffres sont rapidement multipliés par 2 ou 3. Sans compter les corrections de dernière minute qui nécessitent de renvoyer la "vraie" version finale...! Ce temps "technique" est donc à considérer dans les épreuves en temps limité.

 

Faire un essai

Privilégiez les modalités et les outils que vous connaissez déjà. Même si les délais de mise en oeuvre peuvent être vraiment courts, faire un essai avant la réalisation de l'examen final est vraiment bénéfique pour le bon déroulement et la réussite des étudiants : aussi bien au niveau technique ( ai-je bien paramétré l'accès à la session d'examens ? Chacun a-t-il bien accès à son examen ? ) que pédagogique ( familiariser l'étudiant avec le procédé d'évaluation, s'assurer que vos consignes sont claires...). 

Certes, réaliser un examen blanc est chronophage, mais permet au final de gagner du temps en évitant de devoir préparer à nouveau un examen de secours en cas de problème !

Prévoir une session de rattrapage

Malgré tous vos efforts de préparation, on n'est jamais à l'abri d'un accident : problème de communication, panne internet de l'étudiant en cours d'épreuve etc... Prévoyez en amont une session de rattrapage à laquelle vous pouvez faire participer les étudiants concernés. En effet, dans la situation actuelle, l'équité des conditions d'apprentissage et d'évaluation des étudiants est encore plus mise à l'épreuve !